Les Hommes d’affaires français et Burkinabè passent en revue les actions de la France au Burkina Faso

Pour Mathieu Bayala (avec le micro), président du CHAFB, il est bon de savoir ce que la France fait au profit du Burkina

Le Club des Hommes d’affaire Franco-Burkinabè a organisé le jeudi 08 juin 2017 à Ouagadougou un diner-débat autour du thème « L’action de la France au Burkina Faso ». A travers ce diner, les hommes d’affaires de ces deux pays entendent harmoniser leurs actions pour des résultats plus probants.

C’est le domicile de l’ambassadeur français au Burkina qui a servi de cadre dans la soirée de ce jeudi 08 juin 2017, pour ces hommes d’affaires de la France et du Burkina de se rencontrer pour parler et évaluer l’action que la France mène au profit du Burkina Faso.

Les membres du club ont répondu présents à cette rencontre

La France est un partenaire sûr du Burkina. Elle participe d’une manière ou d’une autre au rayonnement des affaires au Burkina. C’est ce qu’a fait savoir Mathieu B Bayala, président du Club des Hommes d’affaire. « Cette rencontre a permis à l’ambassade de France de

Mathieu B Bayala, président du Club des Hommes d’affaire

dire ce que fait la France au Burkina Faso et aussi aux uns et autres de comprendre le rôle que joue la France dans les domaines économiques, éducatifs et financierset cela était important de le savoir », a-t-il souligné.

Il faut noter que le Burkina bénéficie de l’appui de la France dans plusieurs domaines. Pour Xavier LAPEYRE de CABANES, ambassadeur de France au Burkina Faso, cette rencontre est d’une importance capitale car pour lui, elle permettra de donner de plus amples informations sur ses missions. Ce qu’il n’a d’ailleurs pas manqué de le faire. « Nous travaillons avec les autorités politiques du Burkina Faso et avec toute la société civile. Notre activité est également de coopération dans plusieurs domaines, comme la sécurité où les forces françaises appuient le Burkina Faso avec le Mali ».

Les domaines tels que la culture et l’éducation ne sont pas en reste et Xavier

Xavier LAPEYRE de CABANES, ambassadeur de France au Burkina Faso

APEYRE de CABANES de le signifié : « nous intervenons également dans le domaine éducatif. Les étudiants burkinabè étudiants en France sont actuellement au nombre de 1500. Nous leur accordons des bourses d’études en master, en doctorat »

La soirée a également été l’occasion pour deux nouveaux membres d’intégrer le club. Il s’agit de Wendkuni Zeba et de Alain Tiendrébéogo. C’est par acclamation que les nouveaux membres ont été admis dans le club.

En rappel, la création du Club des Hommes d’affaires Franco-burkinabè s’inscrit dans le cadre d’instaurer un espace de concertation et d’échange entre les autorités publiques et les opérateurs en vue de renforcer les liens entre les hommes d’affaire française et burkinabé.

C’est en 1991 que le club a vu le jour. A ce jour, il compte une centaine de membre.

Alfred Sié KAM/Rédaction SC-Info